470 : Début de la mise à nu

Première étape dans la rénovation du 4’7 : tout mettre à nu !

J’ai donc logiquement commencé par démonter tout l’accastillage…

Déjà, le rail du chariot d’écoute et la tourelle montée dessus…Quel gâchis ! Des vis acier classique ont été utilisées et forcément c’est tout rouillé… J’ai donc usé de WD40 (sans trop de résultats !) et de persuasion (entendre par là, un bon marteau!) pour retirer toutes les vis du rail. La tourelle était pas mal grippée, mais j’ai fini par tout démonter !

La barre d’écoute est un peu abîmée… Un bon coup de ponceuse à bande, et elle sera nickel…Je me demande juste si une fois poncée, il ne serait pas préférable de l’anodiser, car l’alu nu va surement s’oxyder plus vite ?

Enfin, j’ai contacté un membre de l’AS470 qui m’a retrouvé un chariot pour aller sur cette barre d’écoute… Réception prévue bientôt !

Je passe les détails du démontage du reste… Entre des rails de foc rivetés, voire vissés à la vis à bois « pas inox »… C’était sympa 😉 J’ai du jouer de la perceuse, de la meuleuse, de la dremel… Presque tout l’outillage y est passé 🙂

Prochaine étape : remise en état de la cadène d’étai, qui a un jeu monstrueux…

470 : Achat de la remorque

Le bateau que j’ai acheté était vendu sans la remorque.

En fait, le vendeur possédait déjà un 445 et un cata, mais n’avait pas de remorque pour son 445.

Il a trouvé ce 470 qui était vendu avec sa remorque, a acheté le lot et a vendu le 4’7 dont il n’avait que faire !

Il me fallait donc trouver une remorque, et tant qu’a faire, une combi avec mise à l’eau intégrée : les roulements des remorques n’aiment pas l’eau de mer… En fait y’a même pas beaucoup de trucs qui aiment l’eau de mer, à part peut être les poissons…Et moi quand elle est pas trop froide 😛

J’ai trouvé mon bonheur à 2h de chez moi, une routière avec mise à l’eau intégrée, de marque Mecanorem. La plaque semble dire qu’elle date de fin 1989, mais elle est en bon état. 250€ en moins et 4h de route plus tard, je suis de retour avec elle !

Nouvelle série d’articles : Remise en état d’un 470

Jusqu’alors, je pouvais aller m’amuser en kitesurf dès que le vent dépassait les 13-14 noeuds. Ceci dit, j’avais envie de profiter du vent lorsque celui-ci est faible, ou au moins pas assez fort pour me permettre de m’amuser en kite.

Après avoir regardé rapidement sur le bon coin, j’ai remarqué qu’il y a souvent des dériveurs dans les alentours de 300 €. Je me suis donc renseigné sur un forum (www.forumvoile.com) et je me suis décidé pour un 470: C’est un dériveur léger qui permet de naviguer tranquillement à deux adultes.

J’en ai trouvé un à quelques kilomètres de chez moi, et un ami est venu avec moi pour tenter de déceler les pièges dans lesquels un débutant peut tomber (Merci Pierre-Yves !). Me voila donc rentré chez moi avec un 4’7 de 1968, ses trois voiles, et quelques travaux à faire dessus !

Les prochains articles relateront donc la remise en état de ce « petit » bateau , à savoir:

  • boucher quelques trous
  • deux petites réparations sur la coque
  • remise en état de la cadène avant qui est prête à partir
  • brise lame manquant
  • listons à refaire
  • peinture du pont
  • réaccastillage…

…et surement d’autres petites bricoles !