Défonceuses : Makita VS TITAN !

Ok, le titre est un peu racoleur, mais c’est un peu ce qui s’est passé dans l’atelier ce soir : Ma nouvelle défonceuse, la MAKITA RP1110C est arrivée dans l’atelier, et la défonceuse TITAN n’a pas fait la maline trop longtemps !

En effet, malgré ses airs de défonceuse « pro », la TITAN déçoit rapidement !

Voyons en détail ce qui sépare ces deux machines, et justifie l’achat d’une machine pro…

Continuer la lecture de Défonceuses : Makita VS TITAN !

Bientot une nouvelle dans l’atelier

Fatigué d’acheter des défonçeuse à 30 ou 50 euros, qui valent ce qu’elles valent : du jeu dans les colonnes après quelques heures d’utilisation, des fraises qui ne tournent pas rond et/ou qui se désserent tout seules , des descentes qui remontent toutes seules… J’ai décidé d’investir une bonne fois pour toute dans la gamme « pro » !

Autant pour ma dégau, je me satisfait d’un matériel entrée de gamme, autant sur la défonçeuse, je ne parviens pas à obtenir la précision que je souhaite, et je suis irrité d’avoir des machines qui ne tiennent la route que quelques dizaines de minutes de fonctionnement !

J’ai donc décidé de ramener ma défonceuse titan chez Brico Dépot, et j’ai commandé une défonçeuse Makita rp1110c.
Elle doit arriver dans quelques jours, et j’essaierai de faire une petite vidéo comparative entre les deux modèles, afin de justifier mon choix !

A bientôt dans l’atelier !

Début d’un nouveau chantier : Fabrication d’une table de scie circulaire de A à Z

Après avoir fait la scie a ruban selon les plans de Matthias Wandel, et après avoir terminé la table de salon de jardin, il est temps de faire un « upgrade » d’un élément important, central devrais-je dire, de l’atelier : la scie sur table.

Il est donc encore une fois question ici d’un « projet DIY », pour les mêmes raisons que les précédentes : je n’ai pas le budget pour une machine à plus de 1000 euros, et les machines à « quelques centaines » d’euros sont encore bien trop bas de gamme : tables en fonte d’alu, moteur à charbons, bati en plastique, pas de chariot, peu d’ajustements possibles… Continuer la lecture de Début d’un nouveau chantier : Fabrication d’une table de scie circulaire de A à Z

L’aspirateur fou

Comme pas mal de passionnés/cinglés, j’ai fabriqué mon aspirateur d’atelier.

Un aspirateur Cyclonique… Rien que ca 🙂

Ca aspire, c’est incroyable… Vous me direz, c’est fait pour, heureusement….

Par contre, quand on fabrique aussi la turbine soi-même, faut être sûr de ses collages, sinon…

Bah sinon, il peut arriver qu’une pale de ladite turbine ait une folle envie d’aller se promener… Et l’ennui, c’est que ces pales, quand il leur prends l’envie d’aller se promener, c’est jamais quand le moteur est arreté.. Non non, c’est souvent, pour pas dire à chaque fois, une fois que le moteur est en route. Et du coup, eh bien la coquine de pale, profite de l’énergie cinétique impulsée, et même imposée, par le moteur, pour se faire la malle.

Et la, ca donne une pale, petite, de 8cm x 8cm, qui se met à traverser l’atelier, par la sortie de l’aspirateur, à une folle vitesse, que je n’ai pas calculé, mais qui doit à la louche, dépasser allegrement les 100km/h…

Pauvre pale, malheureuse fut elle, elle ne sait pas voler! !

Ou plutôt…Si. Elle sait voler. Elle vole même plutôt pas mal ! Mais par contre, elle n’a pas encore appris à négocier les virages, et droit devant la sortie de l’aspirateur, il y a un mur (oui, je ne travaille pas encore en plein air….). Et quand la pale a rencontré le mur, le mur a eu raison d’elle…

Paix à son âme.

Fabriquer une scie a ruban

J’ai découvert le site d’un ingénieur Canadien, qui fabrique tout un tas de trucs en bois.

Parmi ses créations, une scie a ruban en bois !!

Comme il l’explique sur son site (en anglais), la scie a ruban a besoin de beaucoup moins de puissance qu’une scie circulaire, et un moteur de 1/2 CV (370 Watts) permet de refendre du chêne de 18cm !!

J’ai récupéré un moteur de 600 Watts dans une scie à couper le carrelage qui allait partir à la benne (merci Daniel !!), et probablement aussi des roulements (encore merci Daniel !!).

J’entreprends donc de fabriquer cette scie, étant donné que j’ai déjà le moteur, et un gros paquet de bois pour la fabriquer !!

On peut trouver les plans de cette scie sur woodgears.ca, pour 21$ (soit une quinzaine d’euros).

Le prix est franchement justifié, quand on voit la qualité du plan : une centaine de pages A4, qui détaillent la fabrication de chaque morceau, un grand nombre de photos, et le plan sketchup complet sur la scie, à la vis et à la rondelle près !!!

Les indispensables du newbie en menuiserie

Il y a quelques jours, c’était mon anniversaire… 3 décennies d’écoulées..Déjà !!! Presque un tiers de siècle !
Pour cette occasion, j’avais exprimé quelques idées de cadeaux à Madame :

Entre autre, un livre, que dis-je: LE livre sur la menuiserie :Le Guide du bois et de la menuiserie. C’est un superbe ouvrage, un peu plus de 300 pages, presque au format 30×30, donc des grandes pages. On y trouve (presque) tout, de la matière première: les arbres les plus couramment utilisés en menuiserie, la coupe de ceux ci, etc… Les outils, leur utilisation, l’affutage, les machines, les assemblages, le « design » de meubles, chaises, tables,…La sculpture sur bois, la finition, etc…  Un ouvrage bien complet, que je ne regrette pas d’avoir !

Parmis les autres indispensables du menuisier, on peut citer une visseuse : Là encore, il y a du choix, et un vaste choix, meme au sein d’une même marque. Si je voulais résumer en gros les caractéristiques d’une visseuse (ou d’une perceuse, puisque les fabriquants les appellent souvent « perceuse-visseuse sans fil »), je mettrait en premiere position le couple : exprimé en Nm (newton-metre), il indique la force avec laquelle la visseuse saura faire tourner le mandrin, pour enfoncer une vis ou percer un matériau. Pour avoir une ordre d’idée, sur la gamme amateur, cette force s’échelonne de 10 à 55 Nm, pour des modèles de 12V à 18V. Il existe probablement des modèles de la gamme « pro » ayant un couple encore plus important, mais une visseuse dépassant déjà 40Nm commence à causer sérieusement !!

J’ai donc jeté mon dévolu sur une Ryobi, la CDC1802. Elle affiche un couple de 42Nm, sous une tension de 18V. L’avantage de la gamme actuelle de ryobi, c’est qu’il est possible de dépareiller la visseuse de la batterie. De ce fait, j’ai choisi une batterie 18V Lithium: Les batteries lithium présentent une meilleure tenue à la charge, une charge souvent plus rapide que les autres accus, et ne s’auto-déchargent pas (les autres batteries se vident toutes seules, même lorsqu’on ne les utilise pas !!!).

Ensuite, Ryobi a fait le choix de doter toute une gamme d’outils de la même batterie: ainsi, je peux maintenant acheter une scie circulaire, une lampe, une visseuse à impact, une scie sauteuse,etc… toutes les batteries « Ryobi One+ » peuvent aller dans près de 30 outils sans fil.

Enfin, et surtout : acheter une visseuse de marque, c’est l’assurance de retrouver des batteries, même de marque compatible, une fois que la visseuse ne sera plus vendue: j’avais une visseuse « marque repère », et bien qu’elle fonctionnait presque parfaitement, et lorsque la batterie a rendu l’ame, il m’a été impossible d’en trouver une autre…

Autre équipement important de l’atelier du menuisier : l’aspiration. Dès que l’on fait des copeaux, il devient vite indispensable d’avoir une aspiration correcte. Là, on n’est pas obligé d’investir des centaines d’euros. Je suis en train de fabriquer mon propre aspirateur dit « à cyclone », a l’aide d’un moteur de 1100W (de tondeuse , acheté sur leboncoin, 30 euros), et quelques bricoles récupérées à gauche et à droite… Le cout total ne devrait pas dépasser les 50 à 75 euros au final, y compris les tubes d’aspiration pour aller de l’aspirateur aux machines ! (bientot un article dessus !)