Défonceuses : Makita VS TITAN !

Ok, le titre est un peu racoleur, mais c’est un peu ce qui s’est passé dans l’atelier ce soir : Ma nouvelle défonceuse, la MAKITA RP1110C est arrivée dans l’atelier, et la défonceuse TITAN n’a pas fait la maline trop longtemps !

En effet, malgré ses airs de défonceuse « pro », la TITAN déçoit rapidement !

Voyons en détail ce qui sépare ces deux machines, et justifie l’achat d’une machine pro…

 

TITAN, Le « flag-ship » de bricodépot

Titan, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, est la « marque distributeur » de brico-dépot. Pas la peine de chercher du « Titan » ailleurs, vous n’en trouverez pas ! La plupart du temps, ces machines proviennent de chine, et sont très semblables à celles des autres grandes enseignes de bricolage : Castorama, Leroy Merlin et autres, font bien souvent venir leur machines des pays asiatiques, où elles sont fabriquées à bas prix.

J’irais même jusqu’a parier qu’il existe finalement là-bas assez peu d’usines de matériel, et que, par exemple, le fabriquant de défonceuse local fournit le même modèle (aux couleurs près) à toutes les enseignes françaises… En tout cas, c’est ce que laisse penser le marché des dégau-rabot premier prix en france (voir mon précédent billet à ce sujet).

Revenons à nos copeaux : J’ai acquis cette défonceuse il y a un peu moins d’un an, et elle n’a servi en tout et pour tout, que quelques dizaines de minutes : l’usage est assez ponctuel, mais lorsqu’elle sert, toutes ses capacités sont utilisées.

Mon dernier chantier a été la goutte d’eau qui a fait plonger la défonceuse : Découpe d’un plan de travail de cuisine, puis dressage du chant à la défonceuse, afin de fournir des assemblages parfaits. Et c’est dans ce genre de tâche que les moindres défauts de la machine sont amplifiés: Le jeu qui s’est doucement installé dans les colonnes se révèle handicapant : plus moyen de descendre la défonceuse souplement, il faut jouer de droite à gauche afin de la faire coulisser correctement… Et ce jeu se répercute sur la perpendicularité de la broche avec la semelle : si un demi millimètre de jeu s’installe dans les colonnes, c’est autant de risque de ne pas descendre les deux cotés à la fois,  donc d’avoir la broche « de travers »…

Pour présenter un peu plus synthétiquement la machine de chez BD, on peut résumer qu’elle possède deux pinces, de 6 et 8mm, qu’elle est pourvue d’un moteur de 1200W, qui effectue de 8000 à 30.000 tour/minute. Elle est aussi fournie avec un guide parallèle simple, ainsi qu’une butée de plongée « micrométrique ». Enfin, elle est présentée en coffret plastique, ce qui est tout de même intéressant pour les bricoleurs nomades qui aiment emporter leurs outils dans une boite, bien rangée.

A l’heure actuelle, cette défonceuse est affichée à 62 €90.

La MAKITA RP1110C

Je ne connais pas parfaitement la gamme makita actuelle, mais j’ai pu voir que leur offre de défonceuses se compose de 4 modèles, dont la puissance s’échelonne de 900 à 2300 Watts.

Bien entendu, les deux moins puissantes sont privées des fraises à queue de 12mm, mais ont l’avantage d’un poids bien moins élevé.

Après avoir hésité avec une PERLES et une METABO, j’ai finalement opté pour la RP1110C, sur laquelle j’ai pu lire du bien sur le blog de footix (merci à lui pour son article, qui m’a guidé dans mon choix).

La Makita est donc pourvue d’un moteur de 1100W, d’une broche tournant de 8000 à 24.000 tr/min, acceptant les pinces de 6, 6.35 et 8mm (pas de 12 au programme). Elle est également dotée d’une butée de plongée micrométrique, ainsi que de deux butée qui permettent d’éviter à la machine de remonter au delà d’un certain niveau (pratique si vous avez de très grandes fraises montées…). Dans le carton, on trouvera également un adaptateur d’aspiration, qui prends astucieusement sa source  dans la semelle de la machine, ce devrait se montrer très efficace. Points décevant : pas de coffret de transport tel que sait les faire Makita, mais un vulgaire carton. Je regrette aussi que les clés fournies soient si frêles, j’aurais aimé une vrai clé, les bouts de tôle embouties seront donc remplacées par de vraies clés de 8 et 17mm. Enfin, le guide parallèle en tôle emboutie, bien qu’un peu plus travaillé que celui de la TITAN, n’est pas non plus micrométrique. Cela fera sûrement l’objet d’un bricolage futur…

Elle est annoncée à un tarif de 400 Euros TTC, mais on peut l’obtenir pour environ 350€ chez les négociants (Point P, Reseau Pro, et autres grandes enseignes pro).

Comparons les détails

Blocage de la plongée sur la défonceuse TITAN

Les butées de profondeur des deux machines sont conçues assez différemment : D’un coté, chez Titan, nous avons droit à une gâchette tournante, assez efficace au début, mais assez rapidement, elle finit par sauter toute seule , ce qui est très fâcheux : la défonceuse remonte alors de sa plongée, ce qui peux mettre les meilleurs travaux dans la poubelle !

Poignée pivotante pour la Makita permettant de bloquer la plongée

 

 

De l’autre coté, chez Makita, on a le droit à une poignée tournante, comme le fait festool. C’est assez pratique, et je n’ai pas encore assez de recul pour juger de la fiabilité sur le long terme de leur solution.

 

 

Le sélecteur de vitesse de la TITAN

La molette de sélection de vitesse est disposée, sur la TITAN, sur la poignée gauche. Ça pourrait paraître astucieux, mais il arrive que dans le feu de l’action, on fasse tourner ce sélecteur sans le vouloir. Si l’on a choisi une faible vitesse à cause d’une grande fraise, ça peut être gênant. En contre-partie, comme la machine n’est pas équipée de régulation de vitesse électronique, on peut avoir besoin d’augmenter la vitesse sous la charge, afin de rétablir le régime choisi…

Sur la Makita, le sélecteur de vitesse est sur le corps de la machine, pas de risque donc de changer de vitesse en cours d’usinage. De plus, comme la machine est équipée de la régulation électronique de vitesse, il n’y a aucune raison de vouloir changer la vitesse en cours de travail. Pour ceux qui l’ignorent, la régulation électronique permet à la machine de maintenir une vitesse constante, même sous la charge.

 

Le dégagement dans la semelle Makita

La semelle de la Makita laisse apparaître une grande ouverture, bien plus grande que celle de la TITAN, qui ne laisse pas passer ma fraise à rainer. Je n’ai pas mesuré, mais on doit y passer sans problème des fraises de 5cm de diamètre ! Dans cette même semelle, un dégagement est prévu pour faciliter l’évacuation des copeaux via un aspirateur. A noter d’ailleurs, il n’est pas nécessaire d’utiliser un aspirateur Makita : j’ai pu y relier mon aspirateur de chantier Karcher.

Enfin quelques détails aussi intéressants, en vrac :

  • La pince de la makita est « longue » : elle mesure facilement 2 à 3 cm, et est « clipsée » dans l’écrou de serrage : ainsi, lorsqu’on desserre la fraise, la pince est tirée vers l’avant, et il n’est pas nécessaire de taper/forcer sur la fraise pour la sortir ! De même, cette pince est très précise : je n’ai, à aucun moment, eu besoin de batailler afin de monter la fraise « droite » : je possède des fraises longues et larges (fraise à rainer, fraise à affleurer avec 5cm de tranchant), et dans la Titan, j’ai souvent eu des problèmes de fraises mal centrées ou qui ne tournent pas rond…
  • La butée de plongée de la titan, même si elle est a peu près bien conçue, part vite en lambeaux… Sur la Makita, elle parait mieux conçue… Encore une fois, on verra à l’usage !
  • Sur cette même butée, une option présente sur la Makita et complètement absente de la titan : Il est en effet possible de bloquer la plongée « vers le haut »: on peut ainsi éviter à des fraises très larges de venir taper dans le déflecteur d’aspiration (non présent sur la photo)
  • Niveau sonore : Grand étonnement à l’allumage de la Makita : Je pensais naïvement « Une défonceuse c’est une défonceuse, donc un moteur a charbon, qui tourne à 20.000 tr/min, et donc ca fait du bruit ». Et bien pas toujours ! La makita est beaucoup moins bruyante que sa concurrente chinoise ! J’ai fait une petite vidéo, que je mettrai en ligne dès que possible.

Bref, vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme de la japonaise, qui fait vraiment prendre conscience qu’entre le matériel de GSB et le matériel pro, la marche est grande !

10 réflexions au sujet de « Défonceuses : Makita VS TITAN ! »

  1. Merci pour ton article, j’ai également une def. Bas de gamme que j’ai mis sous table et la Makita que tu decris.
    Par contre, tu évoques du jeu sur la titan a l’usage : en fait ce jeu existe déjà a l’achat.
    Et comment a tu pu oublier de parler de la souplesse de descente de la makita ? Un vrai bonheur. Moi perso c’est ce qui m’a décidé a claquer 350€. Quand certains de mes amis pas forcement bricoleur ne comprennent pas pourquoi j’ai mis autant dans un outil, je leur fait manipuler les 2… Même celui qui n’y connaît rien pourra le constater.
    Maintenant je vais lire yon poste sur les rabots degau. Cela risque d’ettmon prochain achat…
    Encore merci.

    1. La mienne n’avait pas de jeu à l’achat, elle paraissait donc parfaite pour mon usage !
      C’est ensuite qu’elle est devenue fourbe 😉

  2. Merci pour l’information, mais bon comparer un produit à 60 euros avec un à 400…il ne faut pas exagérer tout de même…ça revient à comparer une Twingo de base à une porche panamera (je viens de faire le calcul. Effectivement, il y a quelques différences.

    1. Bonjour, et merci pour ton intervention !
      Non, le but n’est pas de comparer une twingo à une porsche, mais le but est de répondre à la question que certains peuvent se poser, et que je me suis moi-même posé : Est-il justifié de mettre une telle somme dans une défonçeuse, et QUE justifie une telle différence de prix…
      Bien que je comprenne ta comparaison quand au prix des voitures, je ne suis pas vraiment d’accord: la Twingo fait ce qu’on attend d’elle : on monte dedans, on tourne la clé, et on va de là où on vient, à là où on veut aller ! La porsche fait la même chose, avec certainnement plus de confort et d’options, certainnement inutiles à quiconque veut juste aller acheter du pain…
      Sur les deux défonçeuses concernées, la différence va bien au delà de ça: la moins cher fonctionne, du moins elle y parait, mais très vite, après seulement quelques dizaines de minutes d’utilisation, elle va prendre un jeu tel, qu’il n’est plus envisageable de l’utiliser pour ce qu’elle a été conçue…
      Imagine donc ta twingo qui, quand tu appuie sur le frein, mettrai de plus en plus de temps à freiner… les premiers kilomètres, tout va bien, puis après avoir acheté 3 fois du pain, 3 secondes avant que ça freine, puis 10, puis 30, puis une minute….
      La comparaison n’est peut être pas la plus judicieuse, car le freinage est un élément de sécurité des plus importants, mais la fonction de la voiture n’est plus remplie : tu ne peux plus l’utiliser pour aller chercher le pain…
      Dans le cas de la défonçeuse titan, au premières utilisations, elle semble parfaite, et elle est aussi précise qu’on le veut, mais les suivantes, tu bousilles des pièces de bois, car elle n’est pas descendu droit, ou parce qu’elle est remontée alors que tu faisais une rainure sur le chant d’une pièce !!

  3. Tu bousilles des pièces de bois, car elle n’est pas descendu droit, ou parce qu’elle est remontée alors que tu faisais une rainure sur le chant d’une pièce !!

    J’ai ce matériel et je confirme j’ai exactement les mêmes soucis, descente laborieuse, réglage perfectible, pire desserrage en cours de travail (hier)..

    Son prix la destine aux amateurs .. mais au vue des réglages et nombreuses précautions qu’elle impose même un expert serait en difficulté.

    Je regarde en ce moment Makita, Hitachi, Triton, Dewalt voir peut être une version sous table. (Scheppach mais j’ai peur d^être deçu)

  4. Bonjour,

    Article intéressant. Je me documente également sur les defonc Makita. Ton post me conforte dans l’avis qu’il vaut mieux investir plutôt que d’acheter une bo…se chinoise.

    Au passage: ce serait bien d’utiliser les liens hypertextes quand tu fais référence à d’autres articles internes ou externes à ton blog. (Je vais devoir chercher pour trouver ton autre article sur les degauchisseuses..^_^)

    Bonne continuation.

  5. Bonjour,
    Je regrette sincèrement de ne pas avoir connu ce site avant mon acquisition TITAN début juillet. Je confirme pour les avoir découvert que tous les défauts évoqués ici sont bien réels sur cette machine. Bon Ok 70 euros t’en a pour ton argent, mais le plus préjudiciable c’est de bousiller la pièce à cause du jeu des colonnes. De conception très légère… car elles sont guidées par alésages directs dans le bloc alu et impossibilité de re-baguer.
    merci à tous

  6. Bonjour,
    c’est vrai que c’est attirant quand on voit le tarif proposé sur la Titan. Maintenant, tout dépend l’usage qu’on en fait et la qualité que l’on recherche.
    Entre ces deux modèles, que conseilleriez-vous à un bricoleur régulier?
    Merci.

    1. Pour avoir eu les deux, sans aucune hésitation la Makita !
      Franchement, la titan est bien, sur le papier… Tant qu’on la laisse dans sa boite, ou sur une étagère…
      En fait, son problème est que très vite, l’usure apparait et les défauts avec : jeu dans les colonnes, blocages qui ne fonctionnent plus….

      La makita est certes bien plus cher, mais c’est une qualité incomparable. Plusieurs années après , je ne la regrette toujours pas !
      PS : on peut parfois trouver du matériel de grande marques chez http://www.axminster.co.uk
      Il faudra juste couper la prise anglaise et y remettre une prise Francaise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *